Chat with us, powered by LiveChat

Château Cos d'Estournel 2011

Bordeaux - Saint-Estèphe - 2ème Grand Cru Classé - Château Cos d'Estournel

2ème Grand Cru Classé en 1855

162,82 $
Bouteille 0,75L
Epuisé
Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

Livraison offerte dès 300€ en France et en Europe et dès 1000€/$ aux USA

Emballage sécurisé et assurance transport

Emballage sécurisé et assurance transport

Paiement 100% sécurisé
Paiement 100% sécurisé
Stocké dans notre chai climatisé
Stocké dans notre chai climatisé
Caractéristiques
Cépages
Cabernet sauvignon 65%
Merlot 30%
Cabernet franc 5%
Château Cos d'Estournel

Château Cos d'Estournel

Quel autre château plus reconnaissable sur l’appellation Saint-Estèphe sinon Cos d’Estournel avec son style oriental et ses pagodes ? Un vin exceptionnel à l’identité à part entière et qui n’a rien à envier à personne. En 1811, Louis Gaspard d’Estournel acquiert plusieurs hectares de vignes non loin du lieu-dit Cos, ou « colline de cailloux ».

Il ne tardera pas à parcourir le monde entier pour faire découvrir ses vins, y compris jusqu’aux Indes orientales, où ils seront très appréciés par les maharadjahs. Une réputation qui lui vaudra le surnom du « Maharadjah de Saint-Estèphe ». Puis, les travaux du Château commenceront dès 1830, offrant la fameuse architecture inspirée de l’Extrême-Orient, avec les pagodes et les statuts d’éléphants.

Sa réputation lui vaut d’obtenir le titre de Second Grand Cru Classé au fameux classement de 1855 pour l’exposition universelle de Paris. Appartenant depuis 2000 par l’entrepreneur Michel Reybier, de nombreuses rénovations techniques y ont été entreprises, afin de toujours viser davantage l’excellence et la précision. 

Aujourd’hui, le vignoble atteint une superficie de 100 hectares de vignes, âgées en moyenne de 45 ans et plantées aux deux tiers en Cabernet Sauvignon, suivi par le Merlot, le Cabernet franc et le Petit Verdot. Elles servent à la production du grand vin et du second vin, les Pagodes de Cos. Certaines parcelles sont toutefois plantées en cépages blancs, en Sémillon et en... Lire la suite

Notes des critiques professionnels Château Cos d'Estournel 2011

Wine Advocate - Robert Parker
94/100
James Suckling
95/100
Wine Spectator
91/100
Jancis Robinson
17/20
Vinous - A. Galloni
90/100
Jean-Marc Quarin
91/100

Description Château Cos d'Estournel 2011

Le millésime 2011 a offert une climatologie atypique, avec une première partie très chaude et sèche jusqu’à fin juin qui permettent un développement rapide de la vigne. Les mois d’été sont plus frais et plus humides, et le beau temps se présente à nouveau dès le mois de septembre avec des vendanges sous le soleil. La récolte est triée sur le volet, pour ne garder que des baies de qualité homogène et de grande qualité.

Assemblage du millésime 2011 : 65% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc

La robe est d’une profonde couleur rouge profonde et tuilée, élégamment brillante.

Le nez est complexe et puissant, dévoilant des parfums de fruits des bois très mûrs, de cerise kirschée, de sous-bois et d’épices poivrées, agrémentés d’un soupçon de truffe.

L’attaque en bouche est soyeuse et dévoile très vite un vin dense, équilibré et long, porté par une structure tannique soyeuse. On perçoit de gourmandes saveurs de boisé vanillé et de crème de cassis, le tout transporté par une jolie acidité qui dure jusqu’en finale, longue et racée.

 

Accords mets et vins :

Cos d’Estournel 2011 s’appréciera sur une selle d’agneau farcie, un rôti de bœuf en croûte d’herbes, un magret de canard avec une sauce au poivre ou encore du petit gibier à poil tel qu’un lapin de garenne.

Il se mariera avec des fromages à pâte pressée non-cuite comme du Gouda, de la mimolette affinée, du cantal ou du morbier à la truffe.  

Dégustez-le sur des desserts comme un gâteau poire-chocolat, une forêt noire ou des profiteroles.

 

Potentiel de garde et dégustation :

Cos d’Estournel 2011 atteindra son apogée de dégustation entre 2025 et 2030. Un millésime de patience qui peut bien sûr être dégusté dès aujourd’hui, en ouvrant et en décantant la bouteille 3 à 4h avant la dégustation, de sorte qu’il puisse pleinement développer tous ses arômes.  

Pour suivre son évolution dans le temps, il convient de procéder à des dégustations successives pour mesurer l'évolution du vin et son apogée qualitative.

Les bouteilles seront maintenues en cave à l'abri de la lumière, couchées, à degré hygrométrique optimale de 70 %.

Chargement ...