Chat with us, powered by LiveChat

Bordeaux

Bordeaux est un nom qui évoque le vin partout dans le monde. Un vignoble réputé pour ses grands châteaux et ses crus dont certains ont acquis une renommée mondiale. Même si l’on n’a pas encore eu la chance de tous les goûter, certains noms sont devenus familiers.

Lire la suite...
Prix
Marque
Appellation
Millésime
Couleur
Classement
Terroir
Conditionnement
Format et conditionnement
Pastilles
Macallan M Decanter Black 2022 release

Macallan M Decanter Black 2022 release

Louis XV Brut Millésime 2012

Louis XV Brut Millésime 2012

Rémy Martin 1738 Accord Royal

Rémy Martin 1738 Accord Royal

Découvrez le vignoble de Bordeaux et des Grands crus Classés

Bordeaux est un nom qui évoque le vin partout dans le monde. Un vignoble réputé pour ses grands châteaux et ses crus dont certains ont acquis une renommée mondiale. Même si l’on n’a pas encore eu la chance de tous les goûter, certains noms sont devenus familiers. 

Issus d’Appellations d’Origine Contrôlées prestigieuses, telles que Margaux, Pauillac, Sauternes, Pomerol, Pessac-Léognan ou encore Saint-Emilion, les grands vins de Bordeaux offrent une formidable richesse ainsi qu’une personnalité qui leur sont propres, qu’ils soient rouges, blancs ou liquoreux. 

Qui n’a pas entendu parler du célèbre classement de 1855, qui recense des châteaux parmi les plus emblématiques du monde viticole, de la cité de Saint-Emilion dont le vignoble est le premier classé au patrimoine mondial de l’Unesco, ou encore de la région des Graves ?

Entrez dans le secret des plus grands vins de Bordeaux, dont les siècles d’existence ont contribué à façonner leur image sur la scène viticole internationale.

Tel que le disait Paul Valéry : « Un dégustateur de Bordeaux qui dit d’un vin qu’il fait la queue de paon dans la bouche s’égale à plus d’un poète ». 

Bordeaux est le plus grand vignoble d’appellations d’origines contrôlées au monde, synonyme de crus et de châteaux exceptionnels connus de tous les amateurs de vins. C’est surtout un vignoble fort de son ancienneté, atteignant une superficie de près de 120 000 hectares de vignes pour une production moyenne annuelle de 5 millions d’hectolitres.  60 appellations d’origine contrôlée y sont dénombrées, dont certaines figurent parmi les plus prestigieuses du monde viticole, comportant notamment en leur sein les célèbres Grands Crus Classés. Ces appellations prestigieuses sont regroupées en deux grandes zones géographiques : 

- La rive gauche de la Garonne avec la ville de Bordeaux, qui regroupe la région du Médoc au nord, la région des Graves au centre et celle du Sauternais au sud. Le Médoc compte cinq appellations regroupant les Grands Crus Classés du fameux classement de 1855 : Haut-Médoc, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe. Ce sont des vins rouges exclusivement et ils sont au nombre de 61, hiérarchisés en cinq catégories.

Au sud, les appellations Sauternes et Barsac regroupent 21 autres Grands Crus du même classement, exclusivement des vins blancs liquoreux hiérarchisés en trois catégories.

Quant à la région des Graves, on retrouve l’appellation Pessac-Léognan qui compte 14 Grands Crus Classés du classement des Graves de 1953. Ce sont pour la plupart des vins rouges et des vins blancs secs.

- La rive droite de la Dordogne avec les vignobles de Saint-Emilion et de Pomerol situés à proximité de la ville de Libourne. L’appellation Saint-Emilion Grand Cru possède son propre classement, initié en 1955 et hiérarchisé en trois catégories. Il est révisable tous les dix ans et la dernière édition date de septembre 2022, regroupant au total 85 Grands Crus Classés, tous des vins rouges. L’appellation Pomerol ne possède pas de classement officiel mais ses crus sont non moins célèbres.

Qu’ils soient rouges, blancs ou liquoreux, les grands vins de Bordeaux offrent une formidable diversité, se voulant complexes, raffinés et possédant une personnalité qui leur est propre. Découvrez notre sélection de Grands Crus Classés de Bordeaux.

Comment s’est bâtie la réputation des vins de Bordeaux ?

Le vignoble de Bordeaux a vu le jour au début du Ier Siècle avec l’arrivée des légions romaines. Progressivement, les vins monteront en réputation, au point que le poète Ausone natif de Bordeaux les citera dans ses écrits au IVème siècle.

Grâce au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le futur roi d’Angleterre Henri II au XIIème siècle, les vins de Bordeaux connaîtront enfin un réel développement par le biais des échanges commerciaux avec les Îles Britanniques. Ces échanges seront bien entendu permis avec la présence de la Garonne qui permet aux navires marchands de circuler entre le port de Bordeaux et l’océan Atlantique.

Ce n’est qu’au XVIIème siècle que commenceront à être bâtis les premiers « Châteaux » par les anglais, les irlandais et les hollandais notamment, qui s’intéresseront au vignoble de Bordeaux en y acquérant des terres pour cultiver la vigne. 

La commercialisation du vin en bouteilles de verres ne débutera qu’au XVIIIème siècle avec les premières exportations. C’est aussi à cette époque que la société Londonienne affirme un véritable engouement pour les grands vins de Bordeaux. En conséquence de quoi, la viticulture se développe surtout dans le Médoc et la fameuse « Place de Bordeaux » assure un rôle capital. Elle est constituée (comme c’est encore le cas aujourd’hui) par les négociants d’une part, acteurs clés pour la diffusion des vins dans le monde, et les courtiers d’autre part, intermédiaires indispensables entre les châteaux et les maisons de négoce. Couplés aux nouvelles techniques de vinification et de conservation des vins qui apparaissent progressivement, tous ces atouts contribuent à faire rayonner le vignoble de Bordeaux à travers le monde.

Mais c’est au XIXème siècle que Bordeaux franchira un véritable sommet, notamment grâce à l’établissement du classement de 1855 ordonné par Napoléon III pour l’exposition universelle de Paris. Ce classement recense une hiérarchie entre les Grands Crus Classés de la rive gauche de la Garonne, avec des vins rouges tous situés dans le Médoc à l’exception du Château Haut-Brion localisé dans les graves, et des vins blancs liquoreux situés dans les vignobles de Sauternes et de Barsac.

Et bien que la crise du Phylloxéra à la fin du XIXème siècle atteindra profondément l’ensemble du vignoble Européen, ainsi que le début du XXème jusqu’à la fin du second conflit mondial, le vignoble de Bordeaux se relèvera à partir des années 1950. Les classements des vins des Graves et de Saint-Emilion feront ainsi leur apparition, respectivement en 1953 et en 1955, contribuant davantage au rayonnement des grands vins de Bordeaux. 

Puis la création de la semaine des Primeurs de Bordeaux sera officialisée à la suite de l’année 1982, lorsque le Baron Philippe de Rothschild eu l’idée de faire goûter son vin du millésime encore en cours d’élevage dès le mois d’avril. L’idée séduira les autres propriétaires de Grands Crus de la région, puis critiques et médias s’empareront ainsi du sujet. Aujourd’hui, la semaine des Primeurs, qui se tient chaque année à Bordeaux au mois d’avril, est un événement incontournable du monde viticole. Les ventes dites en Primeurs sont quant à elles assurées par les maisons de négoce entre les mois de mai et de juin, lorsque les Châteaux ont fixé leurs prix de vente.

Aujourd’hui, le vignoble de Bordeaux est comme un soleil qui continue de faire rayonner la planète vin, se réinventant continuellement et se donnant les moyens de ses ambitions. 

Quels sont les différents classements pour les grands vins de Bordeaux ?

Trois classements viticoles ont été établis à Bordeaux pour en répertorier les plus grands vins, les fameux Grands Crus Classés. 

Le plus emblématique d’entre eux est indéniablement le classement de 1855, qui comprend 61 vins rouges pour le Médoc et les Graves, et 21 vins liquoreux pour la région de Sauternes et de Barsac :

Les Grands Crus Classés en rouge sont tous situés dans le Médoc, à l’exception du Château Haut-Brion qui lui est localisé dans les Graves. Ils sont hiérarchisés en cinq catégories : 5 Premiers Crus, 14 Seconds Crus, 14 Troisièmes Crus, 10 Quatrièmes Crus et 18 Cinquièmes Crus. Il est figé dans le marbre, n’ayant subi qu’une seule modification, lorsque le Château Mouton Rothschild est passé, en 1973, de Second à Premier Grand Cru Classé.

Les Grands Crus Classés de Sauternes et de Barsac sont répartis entre 1 Premier Cru Supérieur, le célèbre Château d’Yquem, 11 Premiers Crus et 14 Seconds Crus.

En 1953 fut établit le classement des vins des Graves, qui a subi une révision en 1959. Bien qu’à l’époque, l’appellation d’origine contrôlée Pessac-Léognan n’existait pas encore (elle ne sera créée officiellement qu’en 1987), tous les Crus concernés sont situés sur son aire de production. Ils sont au nombre de 14, certains classés uniquement en rouge, comme le Château Haut-Bailly, et d’autres en rouge et en blanc, comme le Domaine de Chevalier.

Le troisième classement non-moins prestigieux est le classement de Saint-Emilion, révisable tous les 10 ans et édité en 1955. Il se divise en trois catégories : Premiers Grands Crus Classés A, Premiers Grands Crus Classés et Grands Crus Classés. La dernière édition (promulguée le 8 septembre 2022), consacre à partir du millésime éponyme 85 propriétés : 

  • 2 Premiers Grands Crus Classés « A » : le Château Pavie (promu depuis 2012) et le Château Figeac (promu depuis 2022)
  • 12 Premiers Grands Crus Classés, dont font par exemple partis le Château Canon et le Château Larcis Ducasse
  • 71 Grands Crus Classés, dont le Château La Dominique et le Château Fombrauge 

Il est à noter que la catégorie Premier Grand Cru Classé a remplacé, lors de l’avant-dernière édition en 2012, la catégorie Premier Grand Cru Classé « B » qui jusqu’alors était accolée sur les bouteilles.

La dernière révision pour l’édition du classement 2022 aura été marquée par plusieurs rebondissements. La sortie prématurée du classement des Château Ausone et Château Cheval blanc en janvier 2022, qui en étaient historiquement les fers de lance en tant que Premier Grand Cru Classé A depuis sa création, ont provoqué un véritable émoi. Ils furent suivis par le Château Angélus (Promu Premier Grand Cru Classé « A » en 2012) et le Château La Gaffelière (Premier Grand Cru Classé depuis 1955). Un coup dur pour l’image du classement, certes, mais qui n’aura pas empêché sa promulgation pour sa septième édition.

Quels sont les vins de Bordeaux les plus emblématiques ?

De la rive gauche ou de la rive droite, les grands vins de Bordeaux comptent dans leurs rangs des icônes légendaires. Ces vins sont connus de tous les amateurs, faisant rêver leur imaginaire de dégustateurs. 

Parmi les vins du Médoc, le Château Margaux en est le fleuron, aux côtés de ses quatre confrères qui partagent le titre de Premier Grand Cru Classé en 1855 : Château Latour, Château Haut-Brion, Château Lafite Rothschild et Château Mouton Rothschild. A eux cinq, ils incarnent l’aboutissement des grands vins bâtis pour transcender le temps.

Comment ne pas citer le Château d’Yquem, le seul château de Bordeaux à avoir obtenu le titre de Premier Cru Supérieur, dont la réputation en termes de finesse, de complexité aromatique et d’élégance n’est plus à prouver.

Les Château Cheval blanc et Château Ausone ont toujours été les deux noms emblématiques de la rive droite pour le vignoble de Saint-Emilion, se voulant concentrés et d’un raffinement sans égaux. Les Châteaux Angélus, Château Pavie et Château Figeac incarnent également l’élite de leur appellation, ce sont tous des joyeux de garde. 

Sur l’appellation voisine de Pomerol, Petrus est le mythe parmi les mythes. Le plus célèbre des crus de Bordeaux, élaboré sur-mesure, sans exubérances, au style profond et séduisant.

Découvrez notre sélection de millésimes Bordeaux Prestige.

Chargement ...